Avec ses 6000 kilomètres de côtes, ses milliers de kilomètres carrés de mangrove ou de récifs coralliens, ses forêts tropicales, ses montagnes et ses 1600 îlots, Cuba étale sa foisonnante mosaïque de paysages sous le soleil tropical. Elle détient le record de la plus grande variété d’espèces florales de toutes les Antilles. Parmi ces plantes, pas moins de 6000 sont endémiques.

Pour découvrir les richesses de Cuba, vous n’aurez que l’embarras du choix : randonnée, cyclisme, plongée, pêche, observation, les activités ne manquent pas pour les amoureux de nature. Besoin d’aide pour choisir ? Voici cinq des sites naturels incontournables à découvrir lors d’une virée sportive à Cuba !

#1 – Parc National Alejandro de Humboldt

Des montagnes couvertes de forêts exposées aux alizés, des mangroves le long de la côte, des palmiers, une altitude comprise entre -220 et +1175 mètres : le plus grand des parcs nationaux de Cuba offre les meilleures conditions de développement à des milliers d’espèces endémiques de l’île.

Il est situé à l’est, sur la côte nord, dans les provinces de Guantanamo et de Holguín. Après une route un peu tortueuse, une balade guidée vous permettra d’explorer la petite partie accessible du parc Humboldt (PNAH). Mammifères, amphibiens, reptiles, plantes étonnantes, et en mer le lamantin, se retrouveront peut-être sur vos photos souvenirs… Ce territoire a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2001.

Parc National Alejandro de Humboldt

© Fotolia – Tupungato – Parc National Alejandro de Humboldt

#2 – Parc et réserve de biosphère Peninsula de Guanahacabibes

A l’ouest de Cuba, dans la province de Pinar del Rio, une péninsule s’enfonce loin dans la grande bleue, entre la mer des Caraïbes au sud et le golfe du Mexique au nord. Cette région est d’ailleurs entièrement protégée.

Le parc national de Guanahacabibes n’en est qu’une partie : il représente un espace de près 40 000 hectares, dont une petite moitié constituée de territoire marin. Falaises, plages, criques, mangroves et lagunes constituent un riche écosystème pour plus de 700 espèces de plantes. Vous y verrez des mammifères, des oiseaux rares comme le zunzun (colibri), mais aussi des tortues, iguanes, poissons et coquillages, voire même des requins-baleines…

Iguana, Parc et réserve de biosphère Peninsula de Guanahacabibes

© Fotolia – nelasova – Iguana, Parc et réserve de biosphère Peninsula de Guanahacabibes

#3 – Parc national de Viñales

Situé au nord de Pinar des Rio, dans l’intérieur des terres, le parc national de Viñales vous séduira d’autant plus si vous aimez le vélo ou la spéléologie. En effet, il s’agit d’une riante vallée cultivée qui s’étend autour d’un village vieux de trois cents ans, Viñales.

Bien plane, parfaite pour les balades en vélo, la région est cependant parsemée des fameux « mogotes » : ce sont de curieuses montagnes au sommet arrondi, ayant résisté à une longue érosion. Le sol renferme de très nombreuses grottes souterraines, donc l’une, la Cueva de Santo Tomas, comprend au moins 50 kilomètres de galeries explorées ! Partez pour une excursion dès le lever du soleil afin de découvrir la région sous différentes couleurs.
Un lieu prisé des spéléologues du monde entier.

Mogotes au Parc national de Viñales

© Fotolia – Ingo Bartussek – Mogotes au Parc national de Viñales

#4 – Ciénaga de Zapata

Le Parc naturel de Montemar, anciennement Ciénaga (marais) de Zapata, est un territoire humide sauvage et préservé, qui s’étend sur une péninsule située à environ 150 kilomètres au sud-est de La Havane. Vous pourrez explorer cette réserve de biosphère en compagnie d’un guide… et d’un bon répulsif à moustiques !

Mais cela en vaut la peine, pour observer cet écosystème très particulier où se côtoient crocodiles et lamantins, 900 espèces de plantes, 190 espèces d’oiseaux (parmi lesquelles figurent colibris et perroquets), des poissons et bien d’autres créatures…

Ciénaga de Zapata

© Fotolia – gudkovandrey -Ciénaga de Zapata

#5 – Grand Parc national de la Sierra Maestra

Dans la province de Granma, au sud-est de Cuba, se dresse la plus grande chaîne de montagne de l’île : la Sierra Maestra. Montagnes couvertes d’une dense végétation, dont les sommets jouent avec les nuages, lacs et cascades vous offriront un terrain de rêve pour des randonnées inoubliables.

Parmi elles, vous pourrez grimper au sommet du Pic Turquino, le point culminant de Cuba (1974m). C’est un trek « sérieux » qui vous prendra deux ou trois jours, obligatoirement avec un guide. Vous aurez l’occasion de découvrir de hauts lieux de l’histoire cubaine comme le quartier général de Fidel Castro.

Grand Parc national de la Sierra Maestra

© Fotolia – Toniflap – Grand Parc national de la Sierra Maestra

Pour les voyageurs moins sportifs, Cuba offre de nombreux lieux à voir et activités à faire sur son territoire. Farniente, découverte de l’île en voiture, visite de lieux culturels… Le choix vous appartient !