Si louer une voiture pour un autotour à Cuba reste le moyen le plus simple de se déplacer, de nombreux autres moyens de locomotion sont en service. Si vous n’êtes pas pressés, voyager en transport en commun est un bon moyen de s’imprégner du mode de vie cubain.

Voici nos conseils et informations utiles pour vous déplacer à Cuba.

> Le taxi et la voiture

Se déplacer en taxi coûte 1 CUC lors de la prise en charge puis 1 CUC par kilomètre. Ne vous offusquez pas si le chauffeur n’enclenche pas le compteur : il ne vous en coûtera pas plus cher, mais lui y gagnera beaucoup, car il y a beaucoup de chance que cette course ne soit pas déclarée à l’état !

Taxi cubain en pleine course

© Flickr – Emmanuel Huybrechts

Le tarif des locations de voiture est assez élevé. Vous ne trouverez aucun modèle sous les 70 CUC par jour. Si vous comptez effectuer de courtes distances, renseignez-vous auprès des taxis qui acceptent de transporter des passagers vers d’autres villes. Il arrive que cette solution soit plus avantageuse que la location d’un véhicule.

> Les transports en commun

Le train est le moyen de voyager le plus aléatoire. En tant que voyageur, vous serez certains d’avoir une place, mais les horaires sont rarement respectés. Les trains et les gares sont vétustes et il est préférable de vérifier les informations de voyage à plusieurs reprises. Pour plus de confort, optez pour le « especial », mais si l’exotisme vous tente, le « regular » ou le « lechero » font plus couleur locale ! Comptez entre 3 et 5.5 CUC selon la classe réservée.

La train à Cuba, moyen de transport local

© Flickr – calflier001

Les autobus, souvent bondés, sont très pratiques dans les grandes villes. Pensez à réserver vos billets quelques jours avant, directement à la gare routière pour assurer vos places. Les files d’attente peuvent souvent être longues, profitez-en pour échanger quelques mots avec les locaux. Le coût du trajet varie de 40 ct à 1 peso.

> L’avion

L’avion est envisageable pour les longs trajets dans l’île, mais sachez que tous les vols passent par La Havane. Les prix pour les billets aller sont abordables, mais respectez bien les consignes concernant le poids des bagages, car la cubana de aviación est intransigeante sur ce sujet.

> Le vélo

Il n’existe pas de service de location de vélo à Cuba. Par contre, vous trouverez des bici-taxis. Seul problème, ils sont interdits aux touristes dans les grandes villes. En province, l’interdiction peut être levée, mais pensez à bien fixer le prix de la course avant de monter sous peine de mauvaise surprise !

Déplacement en vélo-taxi à Cuba

© Flickr – Dan Lundberg

> Le camion

Le camion est un excellent moyen de voyager d’une province à une autre. Rapides et peu onéreux, ils sont souvent bondés et il y fait très chaud. Il se peut que l’on vous dise que les voyageurs ne peuvent pas monter à bord : insistez auprès du chauffeur, à Cuba, tout se négocie.

> Le stop

Le stop est un sport national à Cuba. L’État, ayant conscience de la crise des transports, a mis en place des règles strictes. Des endroits pour patienter sont mis à la disposition des autostoppeurs et la prise en charge par un véhicule est organisée par des employés. Ressemblant à un service de covoiturage, le stop est payant, entre 5 et 20 pesos. Seul bémol, une attente pouvant atteindre les 3 heures.